Rss
WayDZ Téléchargement Gratuit
Admin du site ...
. Mars 2019 & Zeus
Important
Nous n'hébérgeons aucun contenu!! aucun fichier, media, lien n'est sur nos serveurs waydz.com
Sondages
Votre Avis sur le nouveau Design?

Publicités
Calendrier
«    January 2020    »
MonTueWedThuFriSatSun
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
Amis du site
Publicités
» » » Michel Serres, "Michel Serres lit Biogée"
Des espaces de pub sont à louer

Michel Serres, "Michel Serres lit Biogée"

  • Aimé
  • 0
  • Publié par: Mars 2019
  • |
  • Commentaires: 0
  • |
  • Vues: 836

Michel Serres, "Michel Serres lit Biogée"

 

 

Michel Serres, "Michel Serres lit Biogée"

 

 


« Ce livre s’appelle Biogée. Bio veut dire la Vie et Gée veut dire la Terre, comme dans Géographie. La Vie, on le sait, habite la Terre et la Terre se mêle à la Vie. De même, ce livre mélange des histoires, des légendes, des récits avec des paroles de philosophie.

J’ai voulu que le livre qui porte son nom émette les mêmes bruits, rie aux mêmes éclats, pleure les mêmes sanglots, sonne des mêmes chants, compose la même musique, dise les mêmes récits, médite à la même profondeur que la Biogée elle-même. » Michel Serres

Quatrième de couverture
Dans ce CD MP3, Michel Serres lit Biogée.

Comment les marins se sauvent-ils des tempêtes ? Et les mariniers des inondations ? Comment les montagnards se tirent-ils des crevasses ? Et les gardiens de phare d’un envahissement de rats ? Comment les savants négocient-ils le feu et les bombes des volcans ? Que disent la brise, les fleuves turbulents, le grand hurlement des loups et le silence des microbes qui foisonnent ? Pour faire entendre le bruit de fond du monde et la voix des vivants, j’ai appelé à l’aide le récit de la nouvelle, l’évocation poétique ou musicale, les raisons scientifiques et la méditation propre à la philosophie… en une mosaïque la plus proche possible de l’expérience positive de la vie.



шаблоны для dle 11.2
©

commentaires:

Ajouter un commentaire
Information
Users of Invit? are not allowed to comment this publication.